Le voile d’Alberti

Retour à la Collection

Appareil qui permet de dessiner avec précision, tout type d’image à l’aide de deux grilles, l’une se trouvant devant le dessinateur et l’autre, étant couchée sur le papier. En regardant au travers d’un trou, le dessinateur voit la composition divisée en carrés et copie chacun de ces carrés sur le papier. “Le voile d’Alberti” est inventé au XVe siècle par l’architecte, mathématicien et philosophe italien Leon Battista Alberti. Considéré comme le premier théoricien de l’art de la Renaissance, il cherche à établir des principes, à la fois théoriques et pratiques qui serviraient à orienter le travail des artistes. Certains historiens comme Gisèle Freund, considèrent que ce dispositif est l’un des principaux précurseurs théoriques de la photographie. Actuellement, une technique similaire est utilisée pour peindre des toiles scénographiques de grande taille. Le modèle original qui est plus petit, est divisé par une grille, puis copié, carré par carré sur la toile quadrillée.


Gravure tirée de l’ouvrage de Robert Fludd: “Utriusque Cosmi, Maioris Scilicet et Minoris, Metaphysica, Physica, Atque Technica Historia” (1617-1621).
Artiste et modèle avec grille de perspective. Gravure sur bois d’Albrecht Dürer tirée du traité “Instructions pour la mesure, à la règle et au compas, des lignes, plans et corps solides” 1525.