Harmonographe

Retour à la Collection

L'HARMONOGRAPHE

LE SON AU CINÉMA

Appareil mécanique composé de deux balanciers qui font bouger simultanément un stylo et une superficie plane sur laquelle se dessinent d’étonnantes formes géométriques. Inventé par le mathématicien Hugh Blackburn au XIXe siècle, il est alors utilisé pour étudier les ondes produites par les vibrations sonores. Ces expériences liées à la diffusion du son ouvrent la voie à la recherche de mécanismes d’enregistrement et de reproduction de sons utilisés plus tard au cinéma. Dès le début du cinéma, on essaiera d’incorporer le sont aux images, d’abord en accompagnant la projection de sons et de musique en direct, puis en ajoutant divers formats d’enregistrement de sons reproduits simultanément au film. En 1927 sort enfin le premier film dont le son est complètement synchronisé : “The Jazz Singer”. L’année suivante apparaît “Lights of New York” , le premier film véritablement parlant de l’histoire du cinéma, c’est-à-dire un film sonore tel que nous le comprenons aujourd’hui.


Dessins réalisés avec deux pendules, tirés du livre “L’Harmonographe” de H. Irvine Whitty, 1893
Dessins réalisés avec deux pendules, tirés du livre “L’Harmonographe” de H. Irvine Whitty, 1893