Anamorphose Holbein le Jeune

Retour à la Collection

Anamorphose réalisée à partir d’oeuvres du peintre allemand Hans Holbein le jeune, 1497/1543, l’un des premiers peintres de la Renaissance à avoir peint une anamorphose dans son célèbre tableau : “Les Ambassadeurs”. On y voit un crâne déformé qui apparaît au premier plan de l’oeuvre et que l’on ne voit correctement que si on le regarde depuis l’angle d’observation adéquat. Nous rendons hommage à ce célèbre peintre avec une interprétation libre de deux de ses portraits en les fusionnant dans une même image : “Portrait d’une dame avec un écureuil et un étourneau” et “Portrait de Simon George de Cornwall”.

L’anamorphose est la déformation d’une image à l’aide d’un système optique. Cette déformation disparaît à partir d’un point de vue préétabli. Elle est utilisée par des peintres et des dessinateurs de la Renaissance, la première anamorphose connue étant contenue dans un dessin de Léonard de Vinci. Au XXe siècle, elle fait partie de la technique cinématographique avec le Cinémascope, créé par l’astronome et inventeur Henri Chrétien en 1926, sous le nom d’Anamorphoscope. Ce système capte et projette des images au moyen de lentilles anamorphiques installées dans la caméra et dans le projecteur pour augmenter la longueur de l’écran. Il existe actuellement des logiciels qui réalisent des anamorphoses.


"Les ambassadeurs" de Hans Holbein le jeune 1533, à droite, le crâne sans déformation
“Les Ambassadeurs” de Hans Holbein le jeune 1533, à droite, le crâne sans déformation
"Soldat à cheval" · Anamorphose de Niceron
“Soldat à cheval” · Anamorphose de Niceron